L'école dans la forêt

A ce jour, le projet pédagogique intègre une alternance de périodes dans la forêt et de périodes en salle (avec toujours de grands temps d'activités en extérieur).

  • Toute la période de la rentrée à la Toussaint se passe pour les 2 classes en forêt.

  • Pendant l'automne et l'hiver c'est une demi journée en extérieur / jour (organisé différemment selon les besoins des groupes d'enfants) et le vendredi matin pour tous dehors). 

  • Dès le printemps, retour en forêt !

Pourquoi être 100 % en forêt ?
L’opportunité d’être à plein temps dehors permet à un enfant de trouver son intériorité, sa maison, son cocon. Cela amène à développer un lien affiné avec la forêt et ceux qui l’habitent, tout naturellement. De réelles connexions profondes se créent et incitent les enfants à s’intéresser, observer, respecter, écouter et se questionner davantage. L'installation durable en forêt a permis de trouver très vite des repères et favorise la concentration des enfants.

​Et oui, les apprentissages se font dehors, les siestes aussi!

L’exploration d’un même lieu naturel tout au long de l’année permet à l’enfant d’apprendre la géographie locale, de s’y orienter, d’en percevoir l’évolution au fil des saisons et l’équilibre fragile des écosystèmes.

L'école en forêt en images

Bilan d'une période en forêt

​Une période passée au rythme de la saison

Cette immersion nous offre un cadre de vie et d’apprentissage d’une grande richesse. En déployant cette expérience dans le temps, nous permettons aux enfants d’observer, de faire des liens, de mieux comprendre leur environnement.

Moins de contraintes (spatiales, acoustiques…) permettent plus de liberté pour crier, courir, grimper, sauter... C’est moins de fatigue « nerveuse » (pour les enfants comme pour les pédagogues), une meilleure attention et qualité de concentration, plus de calme pour se plonger dans l’ «apprendre ».

Des enfants heureux et à l'aise

Les enfants nous montrent qu’ils sont heureux d’être dehors. Ils expriment leur enthousiasme et sont motivés par nos propositions. Nous ressentons leur pleine présence. A l’élémentaire, ils se mettent au travail avec entrain.Les enfants sont de plus en plus à l’aise dans l’environnement. Ils sont appelés à se dépasser, à affronter leurs peurs et développent force et confiance en eux.

Les contraintes liées aux conditions climatiques n’ont pas semblé peser sur les enfants, bien équipés et souvent actifs. L’utilisation de support papier en élémentaires est parfois compliqué lorsqu’il pleut et vente. Elle confronte certains à leurs difficultés à tenir un cadre (être assis, ranger les feuilles dans sa pochette au fur et à mesure…). Ces conditions leurs demandent une plus grande maitrise de leur corps, une meilleur organisation, qui nous semblent intéressantes pour de petites périodes.

Imagination et créativité

Le jeu libre en pleine nature développe considérablement l’imagination et la créativité des enfants (tout le « matériel » est à inventer). Ils s’engagent dans des constructions plus complexes et organisées, qui demandent coordination et entente entre les participants.

Sur le plan social, les bénéfices de ces immersions sont très importants. Les ambiances de jeu sont plus apaisées. Des liens se créent, de façon plus inattendue car l’espace physique plus large offre des espaces à ceux qui le veulent. Les enfants peuvent créer leur cocon quand ils en ont besoin.

Lien avec la Nature

Les enfants sont très attentifs et conscient de leur environnement. Ils le connaissent de mieux en mieux, sont plus en lien avec lui et avec eux-mêmes. Ces liens renforcent leur confiance en eux. Nous avons aussi observé leurs capacités à exprimer leur ressenti, leur gratitude pour ce qui les entourent. Ces qualités nous paraissent importantes à préserver et cultiver.